Financez votre formation

 

Vous souhaitez vous professionnaliser, améliorer vos compétences, vous maintenir à niveau ou encore changer d’activité ?
Un ou plusieurs dispositifs formation peuvent être mobilisés selon vos objectifs :

  • à votre initiative avec le congé individuel de formation (CIF), la formation hors temps de travail, la validation des acquis de l’expérience (VAE) ou le conseil en évolution professionnelle
  • à l’initiative de votre employeur avec le plan de formation et la période de professionnalisation
  • en co-construisant un projet de formation avec votre employeur avec le droit individuel à la formation (DIF) remplacé au 1er janvier 2015 par le compte personnel de formation

Pour sécuriser votre parcours professionnel, préparer votre retour à l’emploi, il existe plusieurs possibilités :

  • la préparation opérationnelle à l’emploi (POE) pour acquérir des compétences nécessaires avant une embauche
  • le contrat de professionnalisation
  • les contrats aidés comme les emplois d’avenir

Pour l’étude de votre dossier de formation, vous pouvez prendre contact avec le GRETA GPI2D en adressant un mél à contact@gpi2d.greta.fr ou en téléphonant au 01 40 64 13 80.
Pour mieux connaître les dispositifs, les possibilités de financements, cliquez ici.

 

Témoignages

Une nouvelle machine

M. X. est ouvrier chaudronnier dans une usine métallurgique. Une nouvelle machine arrive qui va modifier sa pratique professionnelle. L’employeur a la responsabilité d’adapter ses compétences à son outil de travail dans le cadre du plan de formation et du financement de celui-ci.

Source extraits du dossier de presse du ministère du travail, de l’emploi et du dialogue social, janvier 2014

Progresser dans sa carrière

M. Z. est ouvrier opérateur dans une grande usine du secteur agroalimentaire. Après plusieurs années dans son poste il souhaite désormais s’occuper de maintenance et a besoin pour cela de progresser dans sa qualification et d’obtenir un niveau bac professionnel. La formation qualifiante dure 400 heures. Afin de pouvoir la suivre il va utiliser les heures de son compte personnel de formation (150) que son employeur va abonder de 250 heures supplémentaires en mobilisant une période de professionnalisation. Un accord d’entreprise a défini comme prioritaire l’abondement du compte de M. Z. car il a été autrefois embauché avec un niveau très faible de qualification.

Source extraits du dossier de presse du ministère du travail, de l’emploi et du dialogue social, janvier 2014